Pendergast.fr































Impact

Impact

Titre original : Impact

Année de parution : 2011

Traducteur : Romain Duchesnes

Résumé de l’éditeur :
Ce qui semble être un météore venu du fin fond de l'espace s'abat au large des côtes du Maine... Parmi les rares témoins, Abbey, une jeune astronome amateur.

Peu de temps après, Wyman Ford, ex-agent de la CIA, est chargé par le Pentagone d'une mission secrète. Au Cambodge, il doit faire la lumière sur l'apparition subite de pierres précieuses radioactives d'origine inconnue, qui attisent toutes les convoitises.

Bientôt, deux scientifiques ayant fait le lien entre les deux événements sont assassinés. Quand Ford met la main sur le disque dur de l'un d'eux, qui avait disparu, et prend connaissance d'images satellites de la Nasa, il commence à comprendre... Ce n'est pas un météore qui s'est abattu, mais un puissant rayon gamma, tiré depuis Mars, qui a transpercé la Terre de part en part.


Mon opinion :
Douglas Preston revient sur un thème qui lui est cher : la chasse au trésor. Il avait déjà abordé le sujet de la chasse à la météorite dans Ice Limit (écrit avec Lincoln Child), sous une optique différente bien évidemment.
Ce qui est particulier dans ce livre, c’est qu’il aborde un sujet déjà traité par Lincoln Child dans l’un de ses romans solo : la présence extra-terrestre bien avant la présence humaine et l’appel à la prise de conscience de la folie humaine.
Du coup, on a l’impression d’un point commun entre les trois livres. Ca n’est pas désagréable car tous sont palpitants et écrits sous des angles différents, mais on n’a pas vraiment la sensation de nouveauté qu’on aurait pu espérer.
On retrouve par contre avec plaisir Wyman Ford, l’ex agent de la CIA qui était l’un des personnages de T Rex mais aussi de Credo. Le personnage s’est enrichi et l’aventure qui lui arrive est tonique et riche en rebondissements. Il partage la vedette avec Abby, une jeune fille assez paumée au début de l’histoire et qu’un concours de circonstances amène à se dépasser.
En conclusion, même s’il n’est pas novateur pour qui a lu l’ensemble de l’œuvre de l’auteur et de son comparse, Impact offre un moment de lecture tonique et agréable. A mon sens, pour découvrir le talent de Douglas Preston en solo, il faut impérativement lire Codex qui est véritablement formidable.