Pendergast.fr































LA TROISIEME PORTE

La troisième porte

Titre original : The third gate

Année de parution : 2012

Traducteur : Thomas Bauduret



4ème de couverture :
"Enigmologue" de renommée mondiale, Jeremy Logan s'est spécialisé dans l'investigation et l'interprétation des phénomènes étranges et paranormaux. Mais quand il est recruté par le millionnaire Porter Stone, célèbre explorateur et archéologue, il est loin de se douter de ce qui l'attend. Stone est persuadé d'avoir trouvé l'emplacement de la tombe du mythique roi Narmer, premier pharaon à avoir unifié la haute et la basse Égypte, trois mille ans avant J-C. Mieux, il est convaincu que le plus grand trésor de l'Égypte antique est enterré avec lui : la légendaire double-couronne de Narmer, que l'on dit dotée de pouvoirs extraordinaires. Enfouie depuis des millénaires dans l'un des lieux les plus inhospitaliers du monde : le Sudd, une immense zone de marécages et de mangroves inextricables à la frontière de l'Égypte et du Soudan. Dans ce décor de cauchemar mêlé de boue, de brume épaisse et de végétation pourrissante, une série d'accidents inexplicables réveille, au sein de l'équipe, la rumeur d'une ancienne malédiction : quiconque briserait le sceau de la troisième porte du tombeau serait promis à d'atroces souffrances. Logan a pour mission d'apaiser les craintes et de démêler le vrai du faux, mais plus son enquête avance, plus il soupçonne que Stone lui cache quelque chose. Quel danger terrifiant est tapi au fond du marais ? Et la plus grande découverte archéologique de tous les temps vaut-elle de courir un tel risque ?


Mon opinion :
Lincoln Child aborde ici à nouveau l’un de ses thèmes favoris : la chasse au trésor. Ce thème a été abordé par Lincoln Child décidément fasciné par les trésors enfouis dans Deep Storm, mais aussi par le duo Preston et Child dans Le piège de l’architecte entre autres.

Le coté documentaire du roman est assuré par l’égyptologie à travers la découverte de la tombe du pharaon Narmer, premier pharaon de l’Egypte unifiée. Il n’en fallait pas moins pour teinter le roman de mystère. Mais Lincoln Child est allé plus loin évoquant des sujets pour la première fois : la médiumnité, la clairvoyance, les NDE (Near Death Experience), et ce pour le plus grand plaisir du lecteur. Souvent, Preston et Child se sont servis du fantastique pour apporter une touche à leur roman. Child est allé jusqu’au bout dans ce roman. Il s’agit bien d’un thriller fantastique.

C’est un livre très agréable à lire, on ne le quitte plus car l’envie de ne pas quitter les rebondissements est forte. Honnêtement, il se lit d’un trait. J’ai beaucoup apprécié. Personnages intéressants, sujets intéressants, rebondissement, action, tout y est pour en faire un bon livre. Le seul bémol que je mettrais m’est strictement personnel. Je le souligne néanmoins. Ayant lu tous les livres des auteurs (allez presque, je n’ai pas encore lu Jenny de Preston, et je n’ai pas lu les livres paru seulement en anglais), j’ai trouvé des similitudes avec d’autres livres (tant de Preston que de Child). Mais encore une fois, c’est strictement personnel car le livre est très bon. Il faut le lire.

Et je me rends compte qu’un fois de plus, je n’arrive pas à dissocier Lincoln Child de Douglas Preston tant dans mon esprit, ils ne font qu’un.