Pendergast.fr































3 - LA CHAMBRE DES CURIOSITES

La chambre des curiosités

Titre original : The cabinet of curiosities

Année de parution : 2002

Traducteur : Sebastian Danchin


4ème de couverture :

Manhattan. Les ouvriers d’un chantier de démolition découvrent avec horreur parmi les gravats des ossements humains. L’enquête menée par Pendergast, du FBI, l’archéologue Nora Kelly et le journaliste William Smithback établit qu’il s’agit des restes de trente-six adolescents, victimes d’un tueur en série, le docteur Leng, ayant sévi à New York vers 1880. Les jours suivants, plusieurs meurtres sont commis selon le mode opératoire de Leng.

Avis des lecteurs (2 avis) :

Encore une excellente enquête de l'inspecteur Pendergast, dans laquelle on retrouve notre journaliste préféré, à savoir Bill Smithback, et Nora Kelly, sa compagne.
L'histoire nous fais faire un voyage dans le temps. On y découvre le Manhattan de la fin du XXème siècle avec ses difficultés. Des cadavres datant de cette époque sont découverts lors de la construction d'un immeuble. Pendergast va donc tenter de retrouver le premier criminel en série de l'Histoire, criminel qui sévit encore de nos jours. Encore une enquête menée tambour battant, qui ne laissera personne indemne.
Je conseille ce livre à tous les fans de Pendergast, d'histoires un peu glauques, bref, à tous ceux qui aiment les bons thriller. (Sonia M.)


Vais-je savoir exprimer à quel point ce livre m’a plu sans faire pour autant de spoiler ?
Je vais essayer, car l’intrigue racontée dans ce livre, remarquablement imaginée et menée, mérite qu’on la respecte.
La 3ème enquête de l’inspecteur Pendergast, après Relic et le Grenier des Enfers, est un récit digne des plus grands auteurs : Rien n’est laissé au hasard, pas une piste en trop, plein d’action, une once de mystère, beaucoup de classe, un suspens à couper au couteau, des rebondissements parfaitement maitrisés, un style littéraire parfait, une documentation scientifique riche. Bref, ce livre a tout, absolument tout pour plaire.
Concernant les héros, ce livre apporte enfin un peu de lumière sur le mystérieux inspecteur Pendergast. Nous découvrons enfin ce héros hors norme, extrêmement mystérieux, presque surnaturel tant il est décalé et étrange, sauf que nous avons ici la preuve qu’il est bien humain… Nous apprenons des choses sur sa famille (pas triste…), sa généalogie, nous visitons son appartement, nous avons des indications sur son mode de vie, ses passions et activités, et surtout nous partageons avec lui sa classe, sa courtoisie et son cynisme légendaire qui confine parfois au mépris.
Certains personnages des deux livres précédents sont évoqués, mais seul le journaliste William Smithback est présent tout du long. Mais un autre « personnage » reste omniprésent : Le museum d’histoire naturelle de New York qui domine l’ensemble, réveillant en nous cette pointe d’angoisse que nous avons tous ressenti un jour en entrant dans une salle de musée emplie d’os ou d’animaux empaillés nous donnant une bien lugubre idée des beautés de la nature, réveillant en nous l’envie de découvrir le monde caché des collections et des coulisses des musées.
La chambre des curiosités peut être lu seul, sans avoir lu Relic et le Grenier des Enfers, mais ce serait dommage de se priver de l’évolution des personnages dont le principal qui explose ici littéralement. On se priverait en outre du contexte du Musée avec son dédale de salles qui est ici réputé connu.
J’espère avoir rendu ma passion dans cette critique, car personnellement ce livre est probablement l’un des meilleurs thrillers que j’ai lu. Absolument remarquable !! (Catherine B.)